Histoire

La première référence connue à ces poneys figure en 1012 dans le testament de l'évêque saxon Aelfwold de Crediton , parlant du marquage au fer. Quand la région devient une forêt royale, le roi Henri Ier d'Angleterre utilise un étalon Dartmoor avec sa jumenterie. Les poneys sont mis au travail bâté depuis le Moyen Âge. Le transport de minerais forme la principale raison de leur utilisation, la région recelant des réserves d'étain. Ces petits animaux servent aussi sous la selle au gardiennage des moutons et pour divers travaux de ferme.
Bien que leur nom se confonde avec celui de leur région historique, au centre du comté de Devon6, tous les poneys du Dartmoor ne sont pas de la race Dartmoor. Au fil du temps, les propriétaires titulaires de droits de pâture ont amené des poneys d'autres races, notamment des Shetlands9. L'ouverture de la région, donnant sur la côte, a favorisé des croisements. En tant que poney britannique semi-sauvage, le Dartmoor appartient au groupe des poneys dits mountain and moorland8. Il est d'usage de réserver le nom de Dartmoor Pony (poney Dartmoor) à ceux de la race et de parler de Dartmoor Hill Ponies (poneys des collines du Dartmoor) pour ceux qui n'appartiennent pas à la race. Aucun contrôle n'est exercé sur cette population de poneys jusqu'en 1899